Actualités

Festival Atout Bout d’Champ 28,29 Août – Malain (21)

Le Festival Atout Bout d’Champ, c’est un moment convivial et engagé autour des alternatives agricoles, alimentaires et écologiques. Organisés tous les deux ans et portés par l’association RISOMES (Réseau d’Initiatives Solidaires Mutuelles et Écologiques), ce sont deux jours de rencontres, de débats, de spectacles, de conférences et d’animations. Venez retrouvez les SIMPLES lors de cet événement les 28 et 29 août 2021à Malain.

Plus d’informations ICI

Fête de L’été des Simples à Vassivière (Limousin) Jeudi 22 juillet 2021

L’île de Vassivière, avec son jardin des simples à coté du four à pain, est prédisposée à l’organisation d’une manifestation autour des plantes aromatiques et médicinales. L’association Simple Limousin vous propose un marché de producteurs locaux de plantes aromatiques et médicinales ainsi que nombreuses manifestations associées : balades botaniques, visites du jardin, ateliers, démonstrations, conférences…

La fête se complète cette année par un rassemblement de vanniers et vannières qui feront des démonstrations-ventes, ateliers et démonstrations de leur savoir-faire. 

Simples partenaire de la Journée Sorcière à St Lizier (Ariège) – Reporté en octobre 2021 !

Suite aux nouvelles mesures sanitaires, le marché et les animations sont annulés. Nous reportons en octobre 2021 ! Seules quelques balades restent accessibles aux personnes habitant dans un rayon de 10km autour de Saint-Lizier

La sorcière des haies, la cueilleuse, connaît son environnement, les plantes et les histoires du pays. Parcourez comme une sorcière les sentiers autour du village, à la découverte des contes pyrénéens ou des plantes comestibles et médicinales. L’occasion de rencontrer les productrices Simples! Au programme, marché local, promenades par rues et sentiers et de nombreuses activités pour retisser des liens avec l’histoire, la nature et les autres.

Découvrir le programme

Assemblée Générale 20, 21 et 22 janvier à Crupies (26)

Suite aux nouvelles mesures sanitaires en vigueur depuis le 30/10/2020; L’AG qui était prévue mi Novembre est reportée au 20,21 et 22 janvier au même endroit au Centre Musifore – 251 chemin de Musiflores à Crupies (26460).

Elle débutera le mercredi 20 janvier à 10h par une Assemblée Générale Extraordinaire, dédiée à la modification des statuts. Les modifications effectuées ont pour but d’élargir le nombre de membres au CA et de simplifier les statuts (modifiables uniquement en AGE) au profit du règlement intérieur.

Nous poursuivrons ensuite avec l’Assemblée Générale Ordinaire mercredi 20 janvier à 11h jusqu’au vendredi 22 à 12h.

Fête des plantes médicinales à Sarp (65)

L’Association Les Mauves Es’ Graines (association des élèves de l’antenne pyrénéenne de l’Ecole des Plantes Médicinales de Lyon) organise pour la cinquième année la Fête des Plantes Médicinales à Sarp (65).

Rendez-vous des amateurs de plantes médicinales, venez découvrir les stands d’une vingtaine d’exposants et des animations qui vous sont proposées tout au long de la journée.

Programme

Tout cela dans le cadre magique du village de Sarp en Barousse, un lieu en pleine nature qui accueille depuis plusieurs années l’association de sensibilisation aux plantes sauvages, comestibles et médicinales Serpettes et Chaudrons !

Lien vers l’événement Facebook : https://www.facebook.com/events/160413682048790/

La production et l’utilisation du chanvre : quel cadre juridique en France ?

Le développement récent de « coffee shops » proposant, pour un usage « bien-être », des produits dérivés du cannabis à base essentiellement de cannabidiol (CBD) aux propriétés relaxantes(produits de vapotage, cosmétiques, gélules…), ont conduit les autorités sanitaires à réaffirmer et clarifier la réglementation applicable, qui était jugée floue par certains acteurs.

Le code de la santé publique (article R. 5132-86) interdit toutes les opérations concernant le cannabis, autrement appelé chanvre, notamment sa production, sa mise sur le marché, sa détention et son emploi. Dès lors, tout produit contenant des composés actifs extraits de la plante – tels que le cannabidiol (CBD) ou encore les delta-9-tétrahydrocannabinol (THC) – est interdit sauf s’il entre dans le cadre d’une dérogation fixée par un arrêté du 22 août 1990, destinée à permettre l’utilisation du chanvre à des fins industrielles et commerciales, notamment dans l’industrie textile, dans les marchés du bâtiment, de la papeterie, des cosmétiques, de l’alimentation, etc.

Ainsi, la culture, l’importation, l’exportation comme l’utilisation à des fins industrielles et commerciales de certaines variétés de cannabis ou de chanvre ne sont autorisées que sous trois conditions cumulatives :

  • les variétés de chanvre autorisées sont listées par l’arrêté précité ;
  • seules les graines et les fibres peuvent être utilisées (à l’exception des fleurs ou des feuilles) ;
  • la plante doit avoir une teneur inférieure à 0,2 % en THC ; ce taux n’est pas un seuil de présence dans le produit fini mais dans la plante elle-même. La présence de THC (classé comme stupéfiant) dans les produits finis, quel que soit son taux, est interdite.

En outre, aucune vertu thérapeutique ne peut être revendiquée (ce qui classerait les produits au titre de médicaments). Enfin, toute publicité entretenant une confusion entre le cannabis et le CBD, considérée comme faisant ainsi la promotion du cannabis, est passible de sanction pénale.

Dans le domaine thérapeutique, le décret n° 2013-473 du 5 juin 2013 a permis la délivrance d’une autorisation de mise sur le marché (AMM) à des médicaments contenant du cannabis ou ses dérivés. Un seul en a bénéficié à ce jour, en 2014 (le Sativex, spray destiné aux malades atteints de sclérose en plaques, en attente de commercialisation).

Source : senat.fr, Les plantes médicinales et l’herboristerie : à la croisée de savoirs ancestraux et d’enjeux d’avenir

Des nouvelles de la commission sénatoriale sur les plantes médicinales et l’herboristerie

La commission d’information sénatoriale « Développement de l’herboristerie », a fait récemment évolué le rapport déposé le 25 septembre 2018 par Joël Labbé : « Les plantes médicinales et l’herboristerie : à la croisée de savoirs ancestraux et d’enjeux d’avenir ». La commission y pose « des limites à réinterroger », mises à jour qui vont plutôt dans le bon sens pour les producteurs de PPAM en vente direct et les paysans herboristes.

Lire plus ici