Assemblée générale 2019 – du 20 au 22 novembre à Camplong d’Aude (11)

L’Assemblée Générale annuelle du Syndicat SIMPLES aura lieu du mercredi 20 au vendredi 22 novembre 2019, à Camplong d’Aude (11).

Grand moment de regroupement et de discussion sur les orientations du Syndicat, l’Assemblée générale est ouverte à toutes et tous.

Si vous souhaitez y participer, la convocation, le programme détaillé et le bulletin d’inscription sont disponibles ci-dessous.

Rencontre Nationale sur les PNPP – 13 et 14 novembre 2019 à Périgueux (24)

L’association APRO-PNPP organise un colloque important cet automne sur les PNPP. Nous relayons leur communiqué ci-dessous :

Aspro-Pnpp qui se bat pour la légalisation et la reconnaissance des alternatives naturelles aux pesticides, du domaine public, est partenaire d’un travail dans le cadre du plan Ecophyto2. Ce travail consiste à mettre en évidence que les Préparations Naturelles Peu Préoccupantes (PNPP) sont couramment utilisées sur tout le territoire et sur tous types de cultures. Le bilan de ce travail d’un an sera restitué les 13-14 novembre 2019 à l’occasion d’un colloque national à La Filature de Périgueux. Des ateliers d’échanges auront lieux pour que nous puissions nous informer,  témoigner et échanger sur ces alternatives largement utilisées. Ce sera la première en France. Ce sera l’occasion de nous retrouver et de profiter de cette rencontre pour élargir et partager nos connaissances.

Les informations pratiques sont en dessous pour l’inscription qui comprend seulement les frais de petits déjeuners et des repas. Cette inscription peut se faire en ligne via Hello Asso ou par l’envoi de l’inscription par chèque, libellé au nom de Aspro-Pnpp à l’adresse en dessous.

L’entrée est libre et gratuite et peut ne comprendre qu’une partie du programme.

La participation du plus grand nombre doit permettre que ces pratiques soient enfin légalisées. C’est un dossier porté par Aspro-Pnpp depuis 13 ans et qui peine à aboutir tellement la pression des lobbys est forte dans l’administration au ministère de l’Agriculture et auprès de beaucoup d’élu-e-s. Venez nombreuses et nombreux. En plus des échanges, ce sera pour tout le monde un encouragement à ne pas lâcher, pour notre santé, pour notre environnement bien malmenés.

Si vous êtes partant, merci de vous inscrire dans la foulée pour des raisons pratiques d’organisation.

Fête des Plantes – Collectif PAM PAM – 11 novembre 2019 (14)

Le lundi 11 novembre 2019, ne manquez pas la 4ème édition de la fête des plantes, évènement unique en Normandie autour des plantes alimentaires et médicinales ayant réuni plus de 1000 personnes en 2017. Cette année, la Fête des plantes aura lieu dans le Calvados à Cahagnes (14240) au sein de la Ferme du Loterot.

Cette fête est organisée par le collectif PAM PAM, collectif de producteurs artisans militants pour les plantes alimentaires et médicinales. Ce collectif réunit des professionnel-les et passionné-e-s de la Région Normandie, mobilisés pour faire connaître leur métier et les usages traditionnels des plantes.
Au programme :
• balades botaniques
• ateliers
• conférences autour des savoir-faire liés aux plantes
• marché de producteurs locaux « autour des plantes sous toutes leurs formes ».

Ci-dessous la programmation à télécharger

L’agriculture biologique face aux éléphants

L’Association Minga a publié un texte de réflexion sur l’évolution de l’agriculture biologique en préparation du congrès mondial de la bio 2020.

« C’est en s’appuyant sur des arguments écologiques liés au réchauffement climatique et à l’érosion de la biodiversité que les grands conglomérats de l’agro-industrie font désormais pression sur la Commission européenne pour réviser par le bas la directive OGM et permettre le développement des biotechnologies (New Breeding Techniques).
Dans ces circonstances, ne pas associer à la lutte contre les OGM une forte mobilisation pour promouvoir des variétés reproductibles et libres de droits, c’est comme refuser de ré-éprouver l’élan qui avait conduit les pionniers de la bio à penser une agriculture porteuse d’un projet de société en réaction aux boucheries de la première guerre mondiale. »

Lire la suite : http://www.minga.net/contribution-au-congres-mondial-de-la-bio-2020/

Herboristerie en France – on en est où exactement ?

Christophe Bernard de Althéa Provence a réalisé une interview de Thierry Thévenin pour éclairer sur le besoin de reconnaissance des petits producteurs de PPAM en France.

La vidéo est disponible sur son site

Dans sa lettre d’information hebdomadaire, il accompagne la vidéo du texte suivant, que nous vous partageons.
 » Dans le monde des plantes médicinales, les gens importants, ils ramassent, cultivent, transforment et conseillent les plantes.
Ils ne siègent pas dans différentes commissions à Bruxelles.
Non, ils sont tout en bas.
Ils se lèvent tôt et se battent pour en vivre.
Ils grattent la terre, se fendent les ongles, se cassent le dos.
Mais punaise, qu’est-ce qu’ils aiment ça ! Parce qu’en bas, sous le soleil, on est bien.
Ils ont choisi ce métier car ils ont l’amour de la terre, de la nature et des plantes.

Il y a les précurseurs, les « anciens » (mot que j’utilise avec respect), ceux qui ont roulé leur bosse.
Thierry a démarré son activité de paysan-herboriste vers la fin des années 1980.
Comme il le dit lui-même, il a démarré « en toute naïveté, en toute candeur ».
Quelques décennies et un procès plus tard, il est devenu l’un de nos grands défenseurs de la cause.
Thierry et ses collègues ont défriché pas mal de choses pour la nouvelle génération.
Ce Thierry, en France, on le connaît bien. C’est Thierry Thévenin.

Et donc, je vous connais :-), vous allez penser que la nouvelle génération a de la chance.
Tout est tracé, tout est simple pour eux, les blocages ont été démolis, les barrières sont tombées !
(rires… comme disait Coluche, ‘tendez, c’est pas fini !)

Parlons donc de cette nouvelle génération d’amoureux des plantes.
Audrey et Julien ont démarré il n’y a pas si longtemps.
Ils touchent à peu près à tout : ils préparent des plantes en vrac, des teintures, macérats de bourgeons, onguents, huiles essentielles.
C’est tellement facile pour eux (sarcasme) qu’Audrey est venue expliquer sa situation au sénateur Joël Labbé. (pour information, nous avons enfin un sénateur qui semble vraiment s’intéresser à notre quête).
Ça, c’était en mai dernier 2019. Je vais vous donner le lien pour que vous puissiez écouter le témoignage.
Et moi, lorsque j’écoute l’histoire d’Audrey, j’en ai la mâchoire qui se décroche.

J’ai donc demandé à Thierry de venir éclaircir la situation actuelle.
Comment on en est arrivé là ?
On va où exactement ?
Y a-t-il un espoir que la situation s’améliore bientôt ?
Que pouvons-nous faire, nous, amoureux des plantes ?
Quel est notre devoir citoyen ?

Si vous habitez en France, regardez cet entretien.
Si vous n’habitez pas en France, venez voir ce qui se passe au pays de Molière. »

Soutien à l’école Yvette Parès et à l’Hôpital traditionnel de Keur Massar du Sénégal

L’Hôpital traditionnel de Keur Massar a été un invité de choix de la Fête des Simples 2017 de Rosans . Djibril BÂ, Directeur du centre, y a fait une intervention sur la médecine traditionnelle africaine pratiquée à Keur Massar.

L’Hôpital sera de nouveau présent lors de l’édition 2019 de la fête des Simples dans les Vosges. Ci-dessous une brochure de présentation de leurs activités de soins et de recherches sur les plantes médicinales locales.

Il rencontre aujourd’hui une grosse difficulté par rapport à ses missions éducatives auprès des enfants de familles lépreuses suite à de grosses intempéries ce 9 septembre.
4 classes de son école ont été détruites.

Un appel à financement participatif est lancé par 2 associations, l’Arbre à Partage et Graines de Partage qui soutiennent le projet Keur Massar au long cours.

Il leur manque à ce jour 1700 € pour financer la rénovation de 4 classes qui ont été dévastées.
Vous pouvez contribuer sur Leetchi

Vous pouvez également soutenir ou adhérer à l’association L’Arbre à Partage.
Ci-dessous un présentation de leurs actions à Keur Massar sur ces 2 dernières années et le bulletin d’inscription.

Le site SIMPLES fait peau neuve !

C’est la rentrée chez SIMPLES aussi.
Pas de nouveau cartable ici mais un nouveau site internet qui, nous le souhaitons, permettra aux unes et aux autres de trouver les réponses et informations demandées.

Bienvenue donc !

Vous trouverez la carte qui présente les productrices et producteurs qui disposent de la mention SIMPLES ici

Si vous voulez accéder à l’espace adhérent.e.s c’est par ici. Il a fait peau neuve également et les nouveaux accès sont dans votre boite mail si vous êtes productrice, postulant.e ou sympathisant.e.

Si vous voulez des informations sur les formations proposées par le syndicat, rendez-vous sur cette page
Pour adhérer ou ré-adhérer : Adhésion

Si c’est la Fête des Simples 2019 qui vous intéresse, vous pouvez vous rendre sur le site qui lui est dédié : www.fetedessimples.org

Enfin, si vous voulez consulter ou créer une petite annonce, ou encore poser ou répondre à des questions posées, rendez-vous sur l’espace Petites Annonces et Forum

Le site va continuer de s’étoffer au fil des jours et des semaines à venir. N’hésitez pas à vous promener. Les contenus de l’ancien site ne sont pas perdus et seront mis en ligne progressivement.

Si vous ne trouvez pas une information, vous pouvez toujours nous contacter et surtout vous pouvez nous dire ce que vous pensez de ce nouvel espace !

Au plaisir de vous voir les 28 et 29 septembre à la Fête des Simples et en attendant, belle balade en ligne !

Signer la pétition pour la réhabilitation des métiers de l’herboristerie

Une pétition adressée au Sénat pour soutenir la réhabilitation des métiers de l’herboristerie a été publiée en ligne ce 24 septembre pour appuyer la publication des recommandations suite à la mission d’information du Sénat sur le sujet.

« Nous appelons à la réhabilitation légitime de tous les professionnels qui œuvrent depuis des années, pour la construction d’une herboristerie de qualité et de proximité écologique, locale, adaptée à la demande contemporaine  ; une herboristerie soucieuse de la santé publique et complémentaire du système de santé conventionnel, comme elle existe dans d’autres pays européens. »

Nous vous invitons à la signer et à la faire circuler dans vos réseaux : https://www.mesopinions.com/petitio…

Merci !