Actualités

Herboristerie en France – on en est où exactement ?

Christophe Bernard de Althéa Provence a réalisé une interview de Thierry Thévenin pour éclairer sur le besoin de reconnaissance des petits producteurs de PPAM en France.

La vidéo est disponible sur son site

Dans sa lettre d’information hebdomadaire, il accompagne la vidéo du texte suivant, que nous vous partageons.
 » Dans le monde des plantes médicinales, les gens importants, ils ramassent, cultivent, transforment et conseillent les plantes.
Ils ne siègent pas dans différentes commissions à Bruxelles.
Non, ils sont tout en bas.
Ils se lèvent tôt et se battent pour en vivre.
Ils grattent la terre, se fendent les ongles, se cassent le dos.
Mais punaise, qu’est-ce qu’ils aiment ça ! Parce qu’en bas, sous le soleil, on est bien.
Ils ont choisi ce métier car ils ont l’amour de la terre, de la nature et des plantes.

Il y a les précurseurs, les « anciens » (mot que j’utilise avec respect), ceux qui ont roulé leur bosse.
Thierry a démarré son activité de paysan-herboriste vers la fin des années 1980.
Comme il le dit lui-même, il a démarré « en toute naïveté, en toute candeur ».
Quelques décennies et un procès plus tard, il est devenu l’un de nos grands défenseurs de la cause.
Thierry et ses collègues ont défriché pas mal de choses pour la nouvelle génération.
Ce Thierry, en France, on le connaît bien. C’est Thierry Thévenin.

Et donc, je vous connais :-), vous allez penser que la nouvelle génération a de la chance.
Tout est tracé, tout est simple pour eux, les blocages ont été démolis, les barrières sont tombées !
(rires… comme disait Coluche, ‘tendez, c’est pas fini !)

Parlons donc de cette nouvelle génération d’amoureux des plantes.
Audrey et Julien ont démarré il n’y a pas si longtemps.
Ils touchent à peu près à tout : ils préparent des plantes en vrac, des teintures, macérats de bourgeons, onguents, huiles essentielles.
C’est tellement facile pour eux (sarcasme) qu’Audrey est venue expliquer sa situation au sénateur Joël Labbé. (pour information, nous avons enfin un sénateur qui semble vraiment s’intéresser à notre quête).
Ça, c’était en mai dernier 2019. Je vais vous donner le lien pour que vous puissiez écouter le témoignage.
Et moi, lorsque j’écoute l’histoire d’Audrey, j’en ai la mâchoire qui se décroche.

J’ai donc demandé à Thierry de venir éclaircir la situation actuelle.
Comment on en est arrivé là ?
On va où exactement ?
Y a-t-il un espoir que la situation s’améliore bientôt ?
Que pouvons-nous faire, nous, amoureux des plantes ?
Quel est notre devoir citoyen ?

Si vous habitez en France, regardez cet entretien.
Si vous n’habitez pas en France, venez voir ce qui se passe au pays de Molière. »

Le site SIMPLES fait peau neuve !

C’est la rentrée chez SIMPLES aussi.
Pas de nouveau cartable ici mais un nouveau site internet qui, nous le souhaitons, permettra aux unes et aux autres de trouver les réponses et informations demandées.

Bienvenue donc !

Vous trouverez la carte qui présente les productrices et producteurs qui disposent de la mention SIMPLES ici

Si vous voulez accéder à l’espace adhérent.e.s c’est par ici. Il a fait peau neuve également et les nouveaux accès sont dans votre boite mail si vous êtes productrice, postulant.e ou sympathisant.e.

Si vous voulez des informations sur les formations proposées par le syndicat, rendez-vous sur cette page
Pour adhérer ou ré-adhérer : Adhésion

Si c’est la Fête des Simples 2019 qui vous intéresse, vous pouvez vous rendre sur le site qui lui est dédié : www.fetedessimples.org

Enfin, si vous voulez consulter ou créer une petite annonce, ou encore poser ou répondre à des questions posées, rendez-vous sur l’espace Petites Annonces et Forum

Le site va continuer de s’étoffer au fil des jours et des semaines à venir. N’hésitez pas à vous promener. Les contenus de l’ancien site ne sont pas perdus et seront mis en ligne progressivement.

Si vous ne trouvez pas une information, vous pouvez toujours nous contacter et surtout vous pouvez nous dire ce que vous pensez de ce nouvel espace !

Au plaisir de vous voir les 28 et 29 septembre à la Fête des Simples et en attendant, belle balade en ligne !

Signer la pétition pour la réhabilitation des métiers de l’herboristerie

Une pétition adressée au Sénat pour soutenir la réhabilitation des métiers de l’herboristerie a été publiée en ligne ce 24 septembre pour appuyer la publication des recommandations suite à la mission d’information du Sénat sur le sujet.

« Nous appelons à la réhabilitation légitime de tous les professionnels qui œuvrent depuis des années, pour la construction d’une herboristerie de qualité et de proximité écologique, locale, adaptée à la demande contemporaine  ; une herboristerie soucieuse de la santé publique et complémentaire du système de santé conventionnel, comme elle existe dans d’autres pays européens. »

Nous vous invitons à la signer et à la faire circuler dans vos réseaux : https://www.mesopinions.com/petitio…

Merci !